6 août 2018

Les aiguilles de Tortisse. C’est en ce lieu fabuleux que j’ai rêvé mettre l’anneau à ton doigt. C’est en ce lieu que j’imaginai sceller notre union, face à l’immensité, la beauté du rocher, et 2 vieux amoureux, merveilleux émerveillés.

IMG_1182

Le 6 août 2018

Je partirai, je partirai,

De je ne sais où

Peut-être de Saint Etienne de Tinée

Je partirai tôt,

Dans la nuit

Je me dirigerai seul,

Vers les aiguilles de Tortisse.

Il fera nuit, il fait froid à cette heure là

Même au plus chaud de l’été,

Il faut attendre que le soleil passe de notre côté,

Pour se réchauffer.

Seul le mouvement me réchauffera,

Car il n’y aura pas tes bras.

 

Tu te souviens ?

Toi et moi ?

 

Je monterai là-haut, au col,

A cet endroit qui m’a fait rêver.

J’aurai une feuille de papier,

Et j’écrirai, notre histoire. Notre épilogue.

Et je t’attendrai. Et j’écrirai.

On s’est rencontré, Enfin, je ne sais pas si nous nous sommes vraiment rencontrés

Nous avons essayé de nous trouver, c’est certain.

J’ose espérer que ça a été le cas.

Existes-tu ? Est-ce que j’existe ?

Je ne sais pas.

Est-ce moi qui t’aie  créée ?

Est-ce toi qui m’as permis d’exister ?

Est-ce que je t’ai révélée ?

Des réponses aux questions que je viendrai trouver, dans la Tinée.

Tu étais si belle.

Est-ce que tu viendras ?

Ou pas ?

Dieu seul le sait ?

Que vient faire Dieu dans cette histoire-là ?

Après-tout je t’ai créée, alors pourquoi pas celui-là ?

Tu as toujours été belle

Tu as toujours…

Tu m’as toujours rendu heureux,

Sauf quand tu m’as lâchée.

Et j’ai eu peur de te rencontrer,

Toi naissant de ma plume,

Moi de tes baisers.

Pouvons-nous encore exister,

En mêlant ton sang à mon encre séchée ?

Je partirai, j’irai là-haut te retrouver,

J’écrirai notre histoire,

Elle s’appellera : « Si tu m’aimes ne vient pas ».

Là-haut, il y aura des silences,

Il y aura nos silences.

Il y aura ton regard.

Il y aura tes mots.

Tu me diras ‘tout est beau ici’

Je tournerai mes yeux où tu me diras de regarder.

Là-haut il y aura ton parfum,

Et celui de l’immortelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s