Et pourtant nous étions si riches

A Rose

IMG_20170218_164322
Me croiras-tu ?

Nous étions riches,

Nous étions si riches.

Te rappelles-tu lorsque je te disais que la montagne était à moi ?

Ta montagne, celle que tu m’as donnée à découvrir.

Te souviens-tu lorsque je te disais que ce que je touchais,

Foulais, empruntais, était mien.

Ça te faisait sourire,

Ça te faisait rire,

Et c’était vrai pourtant.

Qui aurait pu me dire le contraire ?

Je n’ai jamais rencontré le propriétaire.

Et toujours laisser l’usage à qui voulait.

Te rappelles-tu ces montagnes dont tu m’apprenais les noms,

Et que je ne retenais pas. Tes montagnes.

Elles étaient nôtres.

Comme elles étaient celles de ce couple âgé aux aiguilles de Tortisse.

Nous les envions, Ils étaient si beaux

Si beau que j’ai rêvé de notre union là-haut,

Nous profitions de leurs montagnes.

Nous étions riches, et tu ne l’as pas vu.

Ces biens que nous avions en nous,

Valaient bien mieux que tous les ors.

De cette richesse nous en avions à donner,

A faire partager autour de nous.

Nous rayonnions.

Nous étions beaux.

Et tu ne l’as pas vu.

Te rappelles-tu lorsque devant les yachts

Et les belles autos,

J’ai plaint ces gens,

Si contraints, astreints,

De montrer leurs biens,

Prisonniers de ne pouvoir exister,

Que dans l’art du paraître.

Et nous,

Nous étions.

Nous vivions.

Libres.

La peur t’a aveuglée,

Je crois.

Tu n’as pas su, pas pu,

Voir où était la raison,

Celle du bonheur,

Celle du bonheur d’être riches.

Celle d’un bonheur à notre portée.

Tu ne l’as pas cru, pas voulu.

Et pourtant,

Tu as cette simplicité que j’aime tant,

Le seul besoin que je te connaissais vraiment,

Etait celui d’être aimée. Et d’aimer.

D’être serrée dans mes bras.

Et de courir aussi… Ta liberté. Ta souffrance.

Alors pourquoi ?

Je ne sais pas.

Je ne peux finir par ces mots qui me font mal aujourd’hui,

Que je t’ai dit si souvent,

Ils sont là,

Ils sont bien là,

Ils étaient ma richesse,

Que valent-ils aujourd’hui ?

Ce soir encore, je te pleure,

Et ne peux plus te l’écrire.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s