Conte pour ceux qui comptent

IMG_20171029_145831.jpg

Ne le dérangez pas,

Il cherche,

Elle recalcule,

Ils traquent,

Elles guettent.

Mais où s’est–elle donc cachée,

Cette inlassable et minutieuse farceuse   ?

Telle une chatte,

Elle s’est glissée,

Sur la pointe des pieds,

Doucement,

Sournoisement,

Profitant d’un instant,

D’un éternuement.

Maintenant elle attend,

Que l’édifice se construise,

Patiemment.

Elle attend avec délice,

Et beaucoup de malice,

L’heure du résultat,

Celle du bilan.

 Patatras !

Conséquence de cela,

A l’heure juste,

Les trains ne se croiseront pas,

La fuite de robinet se fera torrent,

Le débit ne sera pas crédible,

L’actif et le passif ne se rejoindront pas.

Les bons amis se feront ennemis.

Il a respiré un bon coup,

Elle s’est armée de patience,

Ne les dérangez pas,

Elles cogitent,

Il compte,

Elle s’échine,

Ils trépignent,

Mais où s’est–elle donc cachée,

Cette inlassable et minutieuse farceuse   ?

La retenue.

Une réflexion sur « Conte pour ceux qui comptent »

Répondre à marieC Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s